1-Illusions géométriques

Cette catégorie englobe toutes les illusions formées à partir de points, de lignes, de couleurs ou de formes simples dont la disposition entraine des erreurs d'interprétation face aux éléments observés.

 

 

a-Principe test/inducteur :

 

Il existe d'une part, les illusions fonctionnant sur ce qu'on appelle le principe Test/ Inducteur. Le « test » correspond à l'élément qui apparaît déformé par rapport à la réalité, et l'élément qui provoque cette déformation est appelé « inducteur ». (Cela correspond au contexte).

Quel cercle noir est le plus grand ?

 

Les cercles noirs sont en réalité identiques.

 

 

Cette illusion est due au fait que notre cerveau accentue en permanence tous les contrastes ; et ceci dans le but nous faciliter la compréhension de ce que nous voyons. 

 

Le cercle du haut est entouré d'éléments petits ; nous le percevons donc comme plus grand que ce qu'il ne l'est. En revanche, le cercle du bas est entouré d'éléments plus gros; il nous apparaît donc plus petit. C'est pourquoi, une fois ces images mises côte à côte, nous avons l'impression de voir le cercle du haut plus grand que celui du bas.

 

 

b-L'ombre d'un doute :

 

Le carré A est-il plus foncé que le carré B ?

 

A et B sont en réalité de la même couleur.

 

Voici une autre illustration du phénomène d'accentuation des contrastes. En effet, la case B étant entourée de carrés foncés, elle nous apparaît plus claire que la case A, qui elle est entourée de carrés clairs.

 

Mais un autre facteur intervient : le fait que notre cerveau modifie l'image afin de mettre du sens sur ce qu'il voit.

Or, il reconnaît la figure du damier : un alignement successif de carreaux clairs puis foncés. Il en déduit donc que A devrait être en toute logique plus foncé que B. Cependant ici ce n'est pas le cas car B à tellement été foncé par l'ombre qu'il est devenu de la même couleur que A. Notre cerveau adapte donc la couleur de B de façon à ce qu'il paraisse plus clair que A.

 

La combinaison de ces deux phénomènes rend cette illusion très impressionnante, à tel point que même en sachant que A et B sont de la même couleur, on ne peut s'en persuader.

Pour ceux qui auraient du mal à se laisser convaincre, nous vous conseillons d'imprimer l'image, puis de la plier de façon à superposer A et B. Vous pourrez ainsi vous assurer que ces deux cases sont bel et bien de la même couleur.

 

c-Illusion de mouvement

 

Promenez votre regard sur cette image : les disques se mettent à tourner !

Si vous en fixez un, il s'arrête. Cette illusion tournoyante fait penser à des serpents s'enroulant sur eux-mêmes.

 

Personne ne sait précisément comment fonctionne cette illusion cependant il existe plusieurs hypothèses. Akiyoshi Kitaoka, grand spécialiste de l'illusion, l'explique par l'utilisation de motifs répétés et la façon dont les différentes couleurs sont organisées. En effet, les cellules nerveuses situées dans la zone de la vision réagissent tout d'abord aux éléments de fort contraste (noir et blanc) puis, dans un deuxième temps seulement, aux éléments de faible contraste (bleu et vert). C'est ce décalage dans le temps de réaction des cellules nerveuses qui pourrait créer l'illusion d'un mouvement. Nous en avons déduit que, suivant cette logique, le mouvement devrait toujours aller de la zone la plus sombre (les rayures noires) vers la zone un peu moins sombre (les ovales bleus), et de la zone la plus lumineuse (les rayures blanches) vers celle un peu moins lumineuse (les ovales verts). Or il se trouve que, lorsque nous avons cherché à déterminer le sens dans lequel tournait chacun des cercles, nous avons pu observer que les cercles tournaient bel et bien dans le sens correspondant au noir vers le bleu, et au blanc vers le vert.

 

 Afin de confirmer l'hypothèse selon laquelle l'illusion de mouvement dépend en partie de ces contrastes entre faibles et fortes luminances, nous avons modifié l'agencement des couleurs composant cette image. Les couleurs sont maintenant disposées non plus dans l'ordre :

         Noir-Bleu-Blanc-Vert,

               -->                -->

mais Bleu-Noir-Blanc-Vert.  

               <--                -->

Les cercles ne tournent plus.

 

Donc, nous en déduisons que l'illusion de mouvement dépend bien de la disposition des couleurs en fonction de leur luminosité.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×