4-Explication des illusions

 

Nous en arrivons donc à l’explication de notre illusion : en effet, il est possible, grâce aux appareils spécifiques qui nous ont été prétés par Nathalie Guyader, de ne garder que les basses, ou que les hautes fréquences d'une image. Ainsi, si l’on superpose les hautes fréquences et les basses fréquences de deux images différentes, on obtient une illusion étonnante ; les Images Hybrides.

 

 Elles utilisent les propriétés des visions globales et locales pour mêler deux images distinctes, la plupart du temps sans rapport. Ainsi, de près il nous est impossible de distinguer la première, et de loin nous ne pouvons voir la deuxième.

--> C’est pourquoi de loin vous voyez Emma, et de près Marianne.

 

Maintenant, nous allons expliquer, toujours à partir de ce même principe, la deuxième illusion fréquentielle appelée « Apparition divine ». Celle-ci nécessite de se pencher plus précisément sur la transmission des hautes fréquences.

Voici le schéma simplifié d’un cône et des cellules qui l’entourent («entrée » de la rétine).
Représentée en bleu hachuré se trouve l’extrémité d’un cône, en rouge une cellule bipolaire, et de part et d’autre du cône des cellules horizontales, en orange. En haut du schéma, la lumière (en rouge) est captée par l’autre extrémité du photorécepteur, et en bas, le signal correspondant est transmis par la cellule bipolaire à d’autres molécules en direction du nerf optique (sortie de la rétine).
Ces différents composants de la rétine n’ont pas les mêmes rôles. Tout d’abord, le cône perçoit l’image complète. Les cellules horizontales, elles, relient plusieurs cônes entre eux, et mettent donc plus de temps à réagir ; elles ne concernent que les basses fréquences.
Or, le signal transmis par les cellules bipolaires correspond en réalité à la différence du signal transmis par le cône et celui transmis par les cellules horizontales. Nous en avons donc déduit :
Image = HF + BF
Cônes = Image complète
Cellules horizontales = Basses Fréquences
Cellules bipolaires = Cône - Cellules horizontales
= Image – BF
= HF
 

 Donc, le signal transmis par les cellules bipolaires correspond bien à la Haute Fréquence.

Or, lorsque l’image qui se trouve devant nos yeux disparaît, les cônes réagissent immédiatement : ils n’envoient plus de signal. Cependant, les cellules horizontales elles ne cessent pas tout de suite leur activité : pendant un laps de temps très bref, elles continuent de transmettre leur signal aux cellules bipolaires.

Celles-ci continuent d’effectuer l’opération : signal des cônes, moins signal des cellules horizontales. --> Quand nous avons posé cette soustraction, nous avons pû constater que lorsque le signal des cônes devient nul, les cellules bipolaires ne transmettent plus que l’opposé du signal des cellules horizontales.

Cellules bipolaires = Cône - Cellules horizontales
= 0 – BF
= - BF
Nous avons donc prouvé que ce que nous percevons pendant quelques instants correspond en réalité au négatif des basses fréquences. Une fois l’image disparue, notre rétine continue d’envoyer des signaux au cerveau, et nous continuons donc de voir ce qui en réalité n’est plus là.
 

 

 

Nous avons passé l’illusion en négatif et l’avons légèrement floutée, afin d’entrainer la perte de précision caractéristique de la vision globale ; ici, le négatif des basses fréquences de l’image laisse penser à Jésus.

 

 --> C’est pourquoi à la suppression de l’image, la silhouette de Jésus se distingue sur un fond blanc.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site